Histoires pas drôles 2

on juillet 6 | in Mes boites | by | with No Comments

Le BA, un véritable ange ?

Le BA, un véritable ange ?

Histoire pas drôle d’investisseurs !

 

Vous avez une boîte innovante, et vous ne pouvez supporter seul les coûts de lancement et de développement de votre produit.

Autre précision, vous êtes sur un marché de niche, fortement touché par la crise économique (-65% de CA en 2009).

 

Ces investisseurs prennent 35% de votre capital, avec une valorisation assez favorable pour eux.

 

Seulement 2 ans après leur investissement, votre activité est durement touchée par la crise, et il faut remettre du cash dans l’entreprise. Plus personne n’est prêt à suivre, ni banquiers, ni investisseurs, ni vous (vous n’avez plus d’économie).

 

Vous êtes au bord du dépôt de bilan, avec toutes les conséquences économiques (cautions bancaires…) et humaines (licenciements) que cela sous-entend.

Mais miracle, vous trouvez un repreneur potentiel !

Seul petit hic, il n’est prêt à mettre sur la table qu’un chèque équivalent à 10% de la valorisation effectuée 2 ans auparavant. En effet, il souhaite conserver ses liquidités pour relancer l’activité de l’entreprise.

 

Mais étant donné la conjoncture, et la santé financière de l’entreprise, c’est déjà beaucoup mieux qu’un dépôt de bilan !!!

 

Seulement voilà, vos investisseurs refusent la vente et vous conseillent le dépôt de bilan. Pourquoi ?

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top