Une histoire de caution : suite…

on novembre 12 | in Mes boites | by | with No Comments

Cabinet Jakubowicz à Lyon

Cabinet Jakubowicz à Lyon

Bon, j’avais une 1e audience en septembre.

Audience à laquelle j’avais été convoqué à 14h30.

 

Je me suis donc pointé à 14h20 devant la salle F du Tribunal de Commerce de Lyon.

J’entre discrètement dans la salle… quand soudainement le juge dit : « Monsieur Tillon ? »

J’ai dû faire une de ces têtes en répondant : « Euhhhhhh » comme si j’avais oublié mon nom, puis « oui ».

Et voilà qu’il m’annonce : « vous êtes en retard, nous avons commencé à traiter votre affaire. Venez à la barre s’il vous plaît. »

 

Déjà que mon coeur devait battre à 200 en entrant dans cette salle oppressante… là, j’ai dû frôler l’infarctus !!!!

Explication toute bête : l’avocate adverse ne m’avait pas convoqué à la bonne heure… Sympa, hein ?

 

Bon, et tout ça pour me dire qu’il faut que je renvoie des conclusions par écrit et qu’il nous reconvoque le 08/10. Oui, j’adore passer mes vendredis au Tribunal…

 

Je prends ma plus belle plume et je rédige une réponse.

Depuis le début de cette affaire, j’ai choisi de me débrouiller seul.

Etant donné les sommes en jeu, un avocat ne semblait pas nécessaire.

 

Du coup, je m’amuse à faire une réponse un peu incisive…

Notamment sur le fait que l’avocate adverse m’a avoué en sortant de cette première audience qu’elle ne lâcherait rien, et cela même si je payais 100% de la somme qui m’était réclamée… parce qu’elle voulait toucher les dommages et intérêts de l’article 700 !!!

 

En fait, je suis bloqué.

Je suis sûr d’être dans mon bon droit, mais cette avocate fera tout pour m’em…

 

Et cela se confirme lors de la 2e audience.

Appelés à la barre, le juge nous demande si nous sommes parvenus à un accord, ce qui n’était bien évidemment pas le cas.

L’avocate adverse demande à pouvoir plaider pendant une vingtaine de minutes pour expliquer l’affaire… ce que le juge refuse !!!! Oui, il manquait de temps…

Et l’avocate adverse en profite pour réaffirmer que je suis malhonnête, de mauvaise foi et que je falsifie de pièces à mon avantage !!!!!

J’étais fou…

 

Report au 19/11, la semaine prochaine, pour les plaidoieries.

 

Sur les conseils d’un ami, j’ai parlé de cette affaire avec ma banquière actuelle qui a remarqué une faille dans mon contrat de prêt. Elle m’a aussi conseillé de me faire représenter par un avocat.

Alors, j’ai finalement fait appel à un avocat du cabinet Jakubowicz qui m’avait accompagné lors de la liquidation de Lucyf’Hair.

Et j’ai bien fait !!!!

 

D’une part, ils m’ont confirmé cette faille.

D’autre part, ils me représenteront lors des plaidoieries, et à des conditions plus qu’avantageuses.

 

Donc je ne peux que les en remercier !!!!

Franchement, ça fait du bien de se sentir soutenu.

 

Conclusion : Le Crédit Mutuel est une banque qui ne veut pas vous parler…

Par contre, le cabinet Jakubowicz est à votre écoute pour vous aider !

 

Evidemment, je donnerai les infos sur cette audience du 19/11 en espérant qu’elle soit positive pour moi !

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top