Mes aventures avec les banques…

on mars 24 | in Mes conseils | by | with 1 Comment

Mon amie la banque !

Mon amie la banque !

J’ai des relations tumultueuses avec les banques…

 

Petit rappel : 

J’ai obtenu un prêt PCE auprès du Crédit Mutuel en 2004.

En 2005, mon conseiller a changé… et son remplaçant m’a gentiment demandé de trouver une autre banque.

Je me suis alors rapproché de la Banque Populaire.

La relation d’amour a duré un peu moins de 2 ans. Du jour au lendemain, mon autorisation de découvert a été refusée, sans explication.

Et aucun moyen de négocier !

On m’a aidé à rentrer en relation avec un centre d’affaire CIC. Le bonheur !

Enfin un conseiller compétent, qui comprend mes problématiques, qui trouve des solutions…

Jusqu’au jour où mon conseiller a été muté.

Nous nous étions mis d’accord sur l’escompte d’une facture de 250.000€ d’un GRAND groupe cosmétique.

J’avais donc mis en place des traites pour mes fournisseurs…

Sauf que le nouveau conseiller est revenu sur l’accord et a refusé l’escompte.

Je me suis retrouvé « interdit bancaire » pour des traites impayées à hauteur de 110.000€ !!!

J’ai failli déposer le bilan alors que le client était très content de nous…

 

Pour mon prêt PCE (garanti Oséo), je suis aujourd’hui en procès avec le Crédit Mutuel qui me réclame 100% de la somme restante, alors que j’ai signé une garantie de 30%…

Pour la CIC, ça s’est terminé avec quelques insultes…

 

J’ai rapatrié le compte pro de Sydo chez ma banquière perso, le LCL.

Bon, comme je sortais d’une liquidation, je n’avais droit à rien, à peine à ouvrir un compte bancaire.

Donc je n’ai rien demandé.

Jusque là, tout allait bien.

 

Mais un jour, j’ai eu un projet immo.

Bel appart, un apport correct, et un salaire qui le devient…

 

Je négocie un prêt sur 15 ans, avec un taux honnête et une garantie standard.

Ma banquière me dit qu’il n’y a pas de problème. Je ne vais pas voir d’autres banques pensant que ma banquière était la mieux placée pour me faire confiance (étant donné que je suis dirigeant et qu’elle gère mes comptes pros)…

2 semaines après, elle revient en me disant que la durée est un peu courte, que mon endettement est un peu trop élevé… et elle me demande de passer sur 20 ans.

OK, soit.

Puis, 1 semaine plus tard, elle me dit que ma garantie n’a pas été acceptée et qu’il faut prendre une garantie légèrement plus chère.

Ok, soit.

Puis, 1 semaine encore après, elle me rappelle pour me dire que cette garantie ne suffit pas et qu’il faut que je prenne une 2ème garantie, qui s’ajoute à la 1ère, et qui coûte cher cette fois ! Et si je ne donne pas mon accord, je n’ai pas de prêt.

 

Conclusion :

1) Je suis un peu naïf

2) Je n’ai pas de chance

3) Les banques… bah… comment dire…  en fait, rien. Si seulement, je pouvais m’en passer…

 

J’attribue la palme de la plus mauvaise banque :

au Crédit Mutuel !

Qui me fait un procès pour 4k€ de passif…

Procès que j’espère gagner ! (résultat en mai)

 

Les recherches courantes :

  • la banque (10)

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

One Response

  1. […] 1) Faire confiance à ma banquière Ma plus belle. En février 2008, nous recevons une commande de L’Oréal pour 325k€ de bijoux pour cheveux. Livraison : avril. Nous avions demandé un acompte à L’Oréal pour financer les 1ers achats « cash » (notamment les strass Swarovski). Cependant, pour le règlement final, étant donné notre santé financière fragile, nos fournisseurs nous ont imposé un règlement « à la livraison ». Or L’Oréal payait à 90j après livraison (délai non négociable). Je suis donc allé voir ma banquière avec la commande de L’Oréal, je lui ai expliqué la situation. Pas de problème pour elle, il suffisait de lui envoyer le bon de livraison signé par L’Oréal pour qu’elle avance 70% de la somme due par L’Oréal. Donc go, on lance l’opération. Début avril, nous recevons le bon de livraison signé par L’Oréal. Je le transfère à ma banque (CIC). Pas de réponse. 2 jours après, je reçois un appel d’un conseiller. Ma conseillère a été mutée. Il la remplace. Et il refuse le deal. 15 jours horribles… On était proches du dépôt de bilan (chéquier bloqué, cartes gelées, découvert de 150k€…). Finalement L’Oréal nous a payé l’ensemble des sommes dues (moins un escompte de 3%) et nous avons pu nous relever. Toute l’histoire à retrouver ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top