Frayeurs sur l’autoroute

on juin 17 | in Mes trucs perso | by | with No Comments

Mes derniers kilomètres en R19...

Mes derniers kilomètres en R19…

Journée riche en émotions.

 

Je me suis rendu aux funérailles de ma grand-mère à Marignane en voiture.

J’avais peu dormi depuis le début de la semaine : moins de 13 heures en 3 nuit.

 

Ce matin, j’ai fait la route avec mon petit frère, en partant à 5h30 du matin.

Nous sommes arrivés sans encombres pour les obsèques à 9h.

 

Par contre, pour le retour, ce soir, après avoir déposé mon frère à la gare, vers 19h15, j’ai ressenti un gros coup de barre.

Je venais de rentrer sur l’autoroute.

Et comme souvent, lorsqu’on sort d’une grosse agglomération, la première aire d’autoroute n’est pas juste à côté.

Effectivement, un panneau m’affiche une aire à 18 kms.

 

Je me dis qu’il faut que je tienne ces 18 kms… avant de me reposer sur l’aire, de courir un peu, de me mettre de l’eau sur le visage et de prendre un bon café.

J’ouvre ma fenêtre pour avoir un peu de vent et faire du bruit.

Mais j’ai les yeux qui ont du mal à tenir ouverts.

Je fais quelques micro-sommeils…

Je vois le panneau 12 kms…

 

Ensuite, je ne vois rien… mais j’entends !

Je suis en train de doubler un camion sur la bande d’arrêt d’urgence, collé aux glissières d’autoroute !!!

Je reprends conscience, et mauvais réflexe, je pile.

Mes roues se bloquent… je pars en tête à queue sur la voie de droite, puis un deuxième tête à queue sur la voie centrale avant de taper les glissières de la voie de gauche.

Ma voiture s’immobilise à la perpendiculaire des voies de gauche et du milieu.

Heureusement je vois que les voitures qui arrivent vers moi ralentissent.

 

Malgré le choc, et un coup sur la tête, j’arrive à redémarrer la voiture et à foncer vers la bande d’arrêt d’urgence.

Le prochain panneau que j’ai croisé était l’aire d’autoroute qui était à 4 kms.

Que s’est-il passé entre le panneau 12 kms et celui 4kms ? Trou noir.

 

Résultat des courses :

1) Une voiture endommagée. Bonne pour la casse. Snif, j’aimais bien Titine…

2) Une frayeur énorme. Et une remise en question assez forte pendant les 280 kms qui ont suivi cet accident.

 

Les changements ?

1) Voiture à la casse. Va falloir que je trouve une autre solution

2) Faut que je fasse + attention à moi et à ne pas repousser constamment mes limites. Ça vaut tant pour la route que pour la bouffe et l’alcool… voire même ma drogue principale (le boulot).

3) C’est bien de courir, de foncer, d’aller toujours plus loin et plus vite… Mais en fait, tout ne tient qu’à un tout petit fil. Et le mien n’a pas voulu péter aujourd’hui…

4) J’ai beaucoup de chance ! Mais ça, ce n’est pas nouveau. Je me souviens de mon évaluation Novacité à laquelle j’avais eu des notes très moyennes, sauf en chance… Ça s’est heureusement vérifié aujourd’hui !

 

Allez, demain est une nouvelle journée.

Besoin de dormir.

Faut que je me repose un peu… et ça ira vite mieux !

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top