Entrepreneur SDF

Peut-on se payer quand on lance une entreprise ?

on juillet 4 | in Mes conseils | by | with 2 Comments

Oui, c’est très difficile de se payer les premiers temps. La rumeur dit qu’on ne se paye pas pendant 3 ans lorsqu’on crée son entreprise !

Dans mon aventure Lucyf’Hair, je ne me suis pas payé les 24 premiers mois d’activité, puis je me suis « dédommagé » 750€ par mois les 2 années suivantes, enfin, je me suis royalement octroyé le salaire de 1.200€ par mois les 2 dernières années.
Et c’est fatigant de ne pas se payer… On galère pour tout et on rate de nombreux petits plaisirs (sorties, restos, voyages…).

Dans le même temps, quand on crée, on a assez peu de besoins : tous les frais courants sont pris en charge par la société (téléphone, internet, déjeuners pros, déplacements…), on est fréquemment invité en soirée dînatoire et les autres soirs, on se contente de pâtes !
L’entrepreneur, lui aussi, peut se nourrir d’amour et d’eau fraîche sans dépérir.

Mais la motivation s’étiole, les relations avec son entourage se tendent et la frustration peut apparaître.

Comment faire quand on n’arrive pas à dépasser ses objectifs ?
On se dit souvent que tout dépassement d’objectif (généralement, c’est le point mort) permettra de se rémunérer. On y croit, on espère… Mais cela n’arrive que trop rarement.

C’est un copain, Pierre Lombard (co-dirigeant de Domifacile), qui m’a donné une recette toute simple et très efficace : « Paye-toi en début de mois et débrouille-toi pour atteindre ton point mort ! ».
Ça paraît con, mais c’est vrai !
Dès le début de Sydo, j’ai appliqué cette recette et j’ai réussi à me payer depuis le 1er jour et tous les mois. Alors, oui, c’est un projet de service B2B et c’est plus facile…

il faut se payer

Mais pourquoi ça marche si bien ?
1) Parce qu’il n’y a rien de plus chiant que de faire du commercial. Alors inconsciemment quand on atteint son point mort, on arrête les efforts commerciaux.
2) Parce que c’est psychologique ! Et que ça fait du bien de se payer : cela décuple sa motivation et sa fierté, ça simplifie les relations de couple et ça rassure les proches.
3) Parce qu’on reste flexible. Et si, pour des questions de trésorerie, il faut décaler le paiement de sa rémunération, c’est possible. Mais il faut que ça reste exceptionnel ou trouver une solution plus pérenne (crédit bancaire, affacturage, Dailly, cession de créances…).

Conclusion :
Il suffit d’augmenter son point mort avec ses objectifs de rémunération (ceux-ci doivent être réalistes) et ne pas relâcher l’effort commercial tant que ce point mort n’est pas atteint !
Votre entreprise ne s’en portera que mieux !!!

Les recherches courantes :

  • payé (23)
  • tampon paye (2)
  • creer son entreprise quand ce payer (1)

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

2 Responses

  1. Pierre dit :

    Héhé, je ne peux qu’approuver !

  2. […] la technique de « Damien » (qui ressemble un peu à la technique pour se payer de Pierre Lombard) consiste à définir son objectif de rémunération et de caler son prix sur cet objectif. En […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top