n'écoutez pas les (mauvais) conseils

Quel est ton vrai projet entrepreneurial ? (il ne faut pas s’oublier…)

on juillet 18 | in Mes conseils | by | with No Comments

Cet article m’a été inspiré par une rencontre avec une entrepreneuse talentueuse.
Très charismatique, elle est poussée par de nombreux « conseils » à développer son activité, à grandir, à embaucher, à mettre en place des franchises…

Comme j’avais un peu picolé, je me suis permis de lui poser quelques questions « indiscrètes » :
– Toi, qu’aimes-tu faire, c’est quoi ton kif ?
Pourquoi tu fais ça ?
Et tu te vois où dans 3-5 ans ? (putain de question insupportable et stupide qu’on pose lors de nombreux entretiens de recrutement)

Comme elle avait un peu picolé, elle aussi, elle m’a répondu assez franchement.

Et ses réponses étaient très paradoxales par rapport au projet présenté en amont de la discussion : elle aimait pratiquer son métier, elle n’avait pas trop d’ambition de management et voulait avoir l’impression de changer concrètement les choses. Elle voulait juste s’assurer un salaire de 2.000€ et pouvoir s’occuper de son fils…

Attention ! Il ne faut pas s’embarquer dans un projet qui n’est plus totalement le sien, quel que soit son potentiel !!! On risque de ne plus se faire plaisir, d’atteindre son seuil d’incompétence et de perdre son projet (qui est aussi souvent un projet de vie).

Je ne sais pas si cette entrepreneuse m’a entendu. Mais je sais que j’ai déjà fait cette erreur en montant un projet qui n’était plus le mien, mais qui répondait aux critères de projet à potentiel cher à mon école de management et autres organismes de financement.

faites ce que vous voulez

Aujourd’hui, je fais très attention à suivre mon instinct et mes envies. Tant pis si je rate des opportunités, tant pis si Sydo pourrait faire 2x plus de CA, tant pis ! Je suis heureux et c’est bien le principal.

Conclusions :
Se poser la question de son projet personnel et se faire aider (par ses proches, son conjoint, ses parents…).
Valider l’adéquation entre son projet professionnel (son entreprise) et son projet perso.
Ne pas hésiter à transformer son projet professionnel s’il a pris une direction qui ne vous ressemble pas !
Mettre en place des indicateurs personnels dans son tableau de bord

Personne ne jugera l’ambition de votre projet (peut-être quelques idiots auxquels il ne faut pas faire attention) si celui-ci fonctionne bien et vous permet de vivre en étant heureux.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top