Plongée à Bali (août 2009)

Plongée et entrepreneuriat : c’est la même chose (10 points de comparaison) !

on septembre 10 | in Mes trucs perso | by | with No Comments

Chaque été (et hiver), je pratique une de mes passions : la plongée.
Et à chaque fois, je me fais la remarque suivante : plongée et entrepreneuriat se ressemblent énormément…

Voilà pourquoi :
1) Avant d’aller plonger, il faut être en bonne forme physique (pas trop d’alcool la veille notamment) et se sentir bien
=> Avant de créer, mieux vaut être en bonne forme physique. L’aventure entrepreneuriale est exigeante physiquement (horaires de boulot extensifs, durée de sommeil allégée…) et on apprend au fur et à mesure à écouter son corps pour éviter de tomber malade.

2) Il faut bien choisir et tester son matériel
=> En création, c’est pareil ! Si votre outil de production est défaillant, il sera difficile de mener à bien votre projet. Bien connaître son matériel et s’assurer de son bon fonctionnement (ou le changer pour être plus productif) est une condition nécessaire au développement de votre entreprise.

3) Il y a assez peu de règles sous l’eau, la principale étant de gérer son stress (pour ne pas remonter seul à la surface en cas de pépin)
=> Le stress et la peur sont également sources de mauvais choix en entrepreneuriat. Ou pire, cela peut amener à des non-choix catastrophiques pour la pérennité de l’entreprise !

4) La théorie permet de maîtriser les principaux risques… Néanmoins, cela reste un sport dangereux et on n’est jamais à l’abri d’un petit accident ou d’un malaise.
=> Lorsque l’on crée son entreprise, on peut lire tous les bouquins sur le sujet ou le super blog de Guilhem Bertholet, et devenir un parfait expert d’entrepreneuriat, on ne peut pas tout maîtriser. Et on peut se planter ! Si on sait éviter les grandes erreurs, c’est déjà pas mal. Par contre, il n’existe pas encore de « recette » universelle du succès.

5) On ne plonge pas sans « plan de plongée » (quel site ? quelle profondeur ? combien de temps ? quel parcours ?)
=> Même si je ne suis pas un grand fan du business plan, il est nécessaire de rédiger un plan de route (ou un executive summary) pour son activité et vérifier ainsi qu’on a les moyens de diriger son entreprise : quoi ? comment ? avec qui ? quels rôles ? objectifs ?

6) On plonge à 2 (au moins), mais on est très seul dans sa bulle
=> On peut être associé ou co-gérant, ça ne change rien… Votre boulot ne sera pas fait par votre collègue, sauf en cas de souci (comme en plongée). Et au final, on est seul face à ses doutes ou face à ses décisions difficiles.

7) On a des ressources (en air) limitées, il faut régulièrement vérifier son stock d’air restant sur son nanomètre pour adapter son parcours si nécessaire.
=> On a des ressources en trésorerie limitées, il faut donc régulièrement vérifier son solde bancaire et anticiper les prochains évènements (dépenses et recettes). Bon, ok, celle-là, elle était un peu facile.

8) Le monde qui nous entoure (l’immensité de l’océan) est assez hostile, on ne peut totalement le maîtriser.
=> Il est difficile de se faire une place sur son marché. On ne maîtrise pas tout et de nombreuses zones restent inconnues. Quand on se lance en entrepreneuriat (comme en plongée), il faut accepter cette part d’incertitude et de nouveauté.

9) On n’est pas sûr de voir ce qu’on attendait (du gros ou un poisson spécifique).
=> On sait qu’on se lance… Mais on ne sait pas ce qu’on va réussir à faire. Parfois, il faut s’y reprendre à plusieurs fois, prendre des chemins détournés ou simplement être patient. La multiplicité de tentatives (et des pivots) permet d’augmenter ses chances d’atteindre son objectif !

10) On est tous égaux dans l’eau, il n’y a pas de différence entre les plongeurs, on a tous une combinaison, un gilet, une bouteille et un détendeur. Cela forme une vraie communauté de passionnés.
=> Le diplôme n’est pas facteur de réussite entrepreneuriale (au contraire même selon les statistiques). On ne peut prévoir la réussite d’un entreprise… Et au final, tous aiment se retrouver pour échanger et partager leurs expériences sans distinction de classe sociale ou de diplôme.

La plongée est une des seules activités dans laquelle je m’abandonne complètement. J’oublie ma boîte, mon quotidien et je profite de l’instant. Il est compliqué d’amener son ordi et son tel sous l’eau, donc ça aide ;).
Et sous l’eau, je me sens bien, tout est calme, les mouvements sont lents, il n’y a pas de bruit et je profite de la beauté de cet univers étranger. Un vrai moment de détente !

Voyez-vous d’autres points de similitudes entre la plongée et l’entrepreneuriat ?

Les recherches courantes :

  • PROJET MARKETING COMBINAISON DE PLONGEE (1)

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top