Moto Jawa en Albanie

[BUSINESS] Trip en Albanie – octobre 2013

on octobre 21 | in Mes trucs perso | by | with No Comments

Je rentre tout juste d’un business trip en Albanie.
J’y étais convié par un organisme européen d’aide au développement économique de l’Albanie. Ils ont découvert Sydo via les vidéos Dessine-moi l’éco. L’idée était donc d’aller sur place pour mieux comprendre les besoins et négocier un contrat.

Je suis donc arrivé à Tirana, la capitale du pays. Rien de « notable ». C’est une capitale d’un pays pas très riche. Mais je m’attendais à bien pire. J’ai été très bien accueilli par mon contact (Ardian) qui m’avait tout préparé pour que le séjour se passe bien.
Les jeunes albanais parlent plutôt bien anglais, contrairement aux plus de 30 ans. Donc on peut se débrouiller et se faire comprendre. Je dormais dans le quartier « jeune et festif » de Tirana. C’était plutôt sympa et les filles sont très jolies !

Néanmoins, il faut savoir que l’Albanie était un pays communiste jusqu’en 1992 et que l’économie de marché n’a jamais été enseignée… Encore aujourd’hui, l’enseignement de l’économie est un peu aléatoire. Et pour développer le pays, il faut impérativement que la population comprenne les notions de base en économie.

Ardian m’a aussi prévenu que le reste du pays ne ressemblait pas à Tirana et qu’il n’était pas simple d’y circuler. Pourtant à Tirana, on voit beaucoup de grosses voitures.
Quand j’ai pris la route pour découvrir le reste du pays, je n’ai pas été déçu du voyage ! Par moment, on se demande si on peut appeler cela des routes !!! Heureusement que j’étais en 4×4.
Mais ce qui m’a le plus surpris, c’est le béton.

Béton en Albanie
Le potentiel touristique du pays est énorme mais les Albanais sont en train de détruire leur pays, leurs villages et leurs paysages. C’est triste. Partout, il y a des maisons, des immeubles, des complexes qui sont en construction. Sauf que les constructions ne se terminent jamais et que la plupart sont laissées à l’abandon. Il n’y a aucune notion d’urbanisme et comme les anciennes maisons (qui ont du charme et de l’histoire) tombent en ruine, on n’hésite pas à détruire pour reconstruire du moderne moche.
Cela explique aussi le grand nombre de carrières rencontrées sur la route. Même la montagne est en train de se faire piller pour satisfaire cette fièvre de construction !

Contrairement à Ardian, les Albanais ne sont pas tous très accueillants. Un peu comme les Corses. On a l’impression de les déranger. Et il y a tellement peu de touristes (surtout en octobre) qu’ils ne font pas beaucoup d’efforts. Pour autant, si vous êtes en galère, ils vont venir spontanément vous aider. Et une fois « accueillis », ils donneront tout pour vous satisfaire !

Sur une carte d’Europe, l’Albanie est tout proche de la France. Mais la réalité sur place démontre un véritable fossé. Ce n’est pas tout de suite que l’Albanie fera partie de l’UE. Il reste de nombreuses habitudes à changer.

Et j’espère vraiment qu’ils vont prendre conscience du potentiel de leur pays et qu’ils vont faire un peu plus attention à leur environnement.

Paysages albanais

Au final, c’était un voyage très intéressant. J’ai beaucoup appris sur place.
Et j’espère que nous contribuerons au développement économique du pays par la diffusion des vidéos Dessine-moi l’éco en albanais !

Pour voir la 1ère vidéo en albanais, c’est par ici :

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top