voiture de fonction

[PACTE] Histoires d’associés 1/30

on mars 18 | in Mes conseils | by | with 3 Comments

Je démarre une nouvelle série dans laquelle je vais raconter des histoires vécues ou entendues sur les relations entre associés/dirigeants d’entreprise. N’hésitez pas à me faire part de vos histoires en commentaires…

Première histoire : les remboursements kilométriques

Contexte :
2 co-dirigeants : 1 s’occupe du développement commercial, l’autre de la production et du management. Ils ont 50% chacun du capital.
Le commercial fait le tour de France avec sa voiture perso pour rencontrer des prospects et clients. Il fait entre 60.000 et 100.000 km par an. Il fait très attention à ses dépenses (budget de 25€ pour le déjeuner et le dîner). Les premiers temps, il dormait dans sa voiture pour économiser le prix de la chambre d’hôtel.
L’entreprise connaît une bonne croissance et les dirigeants commencent à se payer (le même montant pour les 2).

Problème :
Le commercial vient d’acheter une nouvelle voiture et souhaite revoir les remboursements kilométriques. Initialement, les km étaient remboursés à hauteur de 0,25€/km. C’était convenable tant qu’il roulait avec sa vieille Clio… Mais là, avec sa nouvelle voiture, cela ne lui couvre pas tous ses frais d’entretien et ça n’amortit pas du tout la voiture !

Il en parle à son associé et lui demande de passer ces remboursements à 0,45€/km (la limite légale).

Sauf que son associé fait un calcul et considère que la voiture ne coûte que 0,32€/km (avec l’essence, l’assurance, l’entretien et l’amortissement). Les 0,13€/km sont donc une sorte de prime non chargée. Si on considère que le commercial va faire 80.000 km, cela fait un prime de 10.400€ !! Non négligeable, n’est-ce pas ?

Le commercial explique que ce raisonnement fonctionne s’il n’a pas de souci avec la voiture et qu’il roule avec pendant 250.000 km. Mais s’il a un accident, un souci moteur ou s’il doit changer de voiture plus tôt, le remboursement de 0,32€/km ne couvre pas tous ses frais. Déjà que son travail est difficile, il ne veut pas prendre de risques supplémentaires. Tant que ses remboursements kilométriques ne seront pas revus à la hausse, il arrêtera de se déplacer. Il propose aussi que l’entreprise achète une voiture pour assumer ces coûts. Mais l’entreprise n’a pas une grosse trésorerie…

Que faire ? Comment sortir de ce blocage ?

Le raisonnement de chacun des 2 associés est valable. Les 2 ont raison…
Le meilleur moyen de traiter ce problème est de l’inscrire dans le pacte d’associés et de le graver dans le marbre !
Il suffit d’inscrire le calcul des remboursements kilométriques dans le pacte pour que ce point soit très clair dès le début de la coopération.

Conclusion :
Heureusement, ces 2 associés sont très intelligents et communiquent bien entre eux. Ils ont réussi à trouver un compromis ☺

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

3 Responses

  1. Paillet dit :

    Des petits détails qui peuvent entraîner de grosses discordances… Très bonne idée ce thème de chronique qui nous informe sur des éléments à négocier dès le début.

  2. En effet, les 2 réflexions sont valables ! Comment les 2 associés se sont-ils mis d’accord finalement ?

    Et même si le remboursement des frais kilométriques avait été initialement inscrit dans le pacte, la situation ayant évoluée, il aurait été nécessaire de mettre à jour ce pacte et le problème serait tout de même apparu !

    • S’ils avaient indiqué un montant forfaitaire « juste » pour le remboursement des frais kilométriques dans le pacte, il n’y aurait pas eu besoin de le revoir. L’objectif du pacte est d’essayer d’anticiper un maximum de situations.
      Et si ce montant avait été fixé, peut-être que le commercial ne se serait pas acheté une voiture « de luxe » sans en discuter au préalable avec son associé pour voir si le forfait de remboursement était ré-ajustable.

      Dans l’histoire vraie, ils ont trouvé un compromis en remboursant 0,38€/km 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top