tilkee en amérique

[DEVELOPPEMENT] Le rêve américain… ou pas !

on novembre 19 | in Mes boites | by | with 1 Comment

Aujourd’hui, je retourne aux USA pour 8 jours de prospection pour Tilkee.

Voici le programme :
Philadelphie du 21 au 24/11
et New York du 25 au 27/11

Mi-octobre, nous avions fait Montréal, Boston, New York… et San Francisco en 10 jours !
Autant dire que le programme était très chargé.

Ce nouveau trip doit me permettre de mieux appréhender le marché US, de mieux comprendre les usages des commerciaux et leurs attentes.
On va essayer de rencontrer un maximum d’entreprises pour définir une stratégie d’attaque du marché la plus efficace possible.
D’ailleurs, si vous avez des contacts à me recommander, je suis preneur !

L’objectif de ce voyage est aussi de choisir notre lieu d’implantation. Boston, New York, Philadelphie, ou San Francisco ?
Si nous sommes pris dans le programme d’accélération d’UbiFrance (Ubi i/o), nous irons à San Francisco (d’avril à juillet au minimum). Sinon, ce sera plutôt côte Est.
Notre cœur balance. Nous avons beaucoup aimé Boston (qui nous fait penser à Lyon sur de nombreux points). Philadelphie, les conditions d’accueil sont avantageuses. Et New York reste New York…

Les conditions de vie au quotidien rentrent en jeu. En effet, ce n’est pas qu’un projet économique, c’est aussi un projet de vie ! Mon associé va s’installer au moins 6 mois… voire beaucoup plus si le test est concluant !

Je suis à la fois excité, inquiet et interrogatif devant ce nouveau défi, c’est bizarre.

Je n’ai pas du tout le rêve américain de l’entrepreneur français qui ne jure que par le marché US.
Peut-être que cela vient de ma précédente expérience de prospection aux USA. J’avais trouvé l’accueil assez froid, assez rude. Pendant les RDV, j’avais l’impression que mon prospect cherchait toujours à voir s’il ne pouvait pas trouver une autre solution pour avoir mon produit moins cher, quitte à me copier et à enfreindre la loi (à l’époque, j’avais un brevet).

Mais pour Tilkee, c’est très logique.
La culture du business est beaucoup plus présente. Et le numérique est partout ! Lors de notre 1er voyage, on s’est rendu compte que les ventes étaient faites très différemment. C’est plus rationnel, plus objectif, plus chiffré… et accompagné par un CRM dans 95% des cas !
Pendant nos RDV, la 1ère question qui venait était : « Et ça nous rapporte combien ? Quelles sont vos preuves ? ». Tout ce qui peut rapporter de l’argent est bienvenu.

Parallèlement, nous commençons à pénétrer le marché des Grands Comptes en France avec un potentiel de CA très intéressant. Donc les prochains mois vont être passionnants et décisifs. Je crois même qu’on va faire la compétition avec Tim.
Lequel de nous deux fera le plus de CA en 2015 ?
Les paris sont ouverts !

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

One Response

  1. zolezzi audrey dit :

    J’ai fait le même constat pendant mes 18 mois à Londres : « « Et ça nous rapporte combien ? Quelles sont vos preuves ? ». Ou encore « comment calculez-vous le retour sur investissement de votre solution ? » sont les questions qui reviennent TOUJOURS en RDV. Avec la politesse légendaire anglaise qui fait qu’on ne sait jamais réellement ce qu’ils en pensent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »

Scroll to top